Biomasse agricole

La biomasse, qu'est-ce que c'est?

La biomasse, c’est l’ensemble des matières organiques d’origine végétale et animale pouvant être utilisées pour produire des aliments, de l’énergie ou encore des matériaux. Elle est présente partout autour de nous : déchets verts, coproduits de bois, effluents d’élevage, déchets organiques, sous-produits agricoles…

Cette ressource a depuis toujours été exploitée par l’homme. Cependant, avec l’arrivé des énergies fossiles, elle a été mise de côté. Les préoccupations récentes liées à la transition énergétique, nous pousse à trouver de nouvelles solutions. C’est pourquoi on assiste peu à peu à un retour à cette source d’énergie. En effet, la biomasse est considérée comme une solution aux enjeux de durabilité car elle présente des atouts sociaux, économiques et environnementaux.

Quelle biomasse en Hesbaye Brabançonne

Donc des combustibles biomasse il en existe une multitude selon leur origine et leurs formes. De manière générale, on distingue deux grandes catégories :

  • les combustibles ligneux (bois) issus principalement de la filière forestière
  • les agrocombustibles provenant de cultures dédiées ou de sous-produits agricoles

Chaque territoire à ses particularités et travaille un maximum avec les ressources locales disponibles.

En Hesbaye Brabançonne par exemple, l’entreprise COPO située à Hélécine, travaille le bois et ses sous-produits en utilisant des tailles de haies et des déchets d’exploitations forestières.

De plus en plus de projets de biométhanisation voient également le jour. Cela consiste à utiliser les résidus de culture et les co-produits d’élevage (lisier, fumier) pour créer une source d’énergie verte.

D’autres projets innovants sont en train de germer sur notre territoire ; en collaboration avec plusieurs acteurs, certains agriculteurs de Hesbaye brabançonne ont implanté des parcelles de cultures dites « dédiées ». Ce sont des cultures semées uniquement pour la production de biomasse à des fins de valorisation énergétique.

C’est le cas par exemple des cultures de Miscanthus et des taillis à courte rotation de saule et de peuplier. Lorsque leur implantation est bien étudiée, celles-ci procurent de nombreux avantages :

  • Diversification de nos paysages
  • Lutte contre l’érosion des sols et les phénomènes de coulées de boues
  • Contribution au maillage écologique : lieu de refuge et de nourriture pour la faune sauvage
  • Valorisation d’une ressource locale renouvelable
  • Développement de l’économie rurale et d’emplois de proximité
  • Implication dans le développement durable et dans la transition énergétique

Pour maximiser ces avantages et éviter tout effet négatif, il est nécessaire d’analyser le milieu afin d’implanter la culture sur une parcelle adéquate, au bon moment et de la meilleure manière.

Du concret : le nouveau hall sportif de Jodoigne sera chauffé par une chaudière biomasse alimentée par les cultures miscanthus des agriculteurs de la région.

Projet à découvrir en image : https://www.facebook.com/watch/?v=887782438363772

Les projets en cours

HAUT
X